Ouvrages

La garde alternée

Titre: « La garde alternée, du sur-mesure pour nos enfants »
Auteur: Marta de Tena
Année de parution: 2012
Edition: J.C. Lattès
Résumé: En mars 2012, la loi impulsée par Ségolène Royal sur la garde alternée aura dix ans. Ce qui, en 2002, semblait un simple article de loi sur l’autorité parentale a en réalité bouleversé la vie des familles.
Depuis que les féministes ont imposé le partage des tâches domestiques, les hommes changent les couches des bébés, donnent le biberon, amènent leurs enfants à la crèche. Et ne comprennent pas que, en cas de séparation, on les relègue au statut de « père un week-end sur deux ». De la fin des années 1980 à nos jours, les demandes paternelles de garde alternée n’ont d’ailleurs cessé d’augmenter.
A ceux qui attaquent ce mode de garde, Marta de Tena répond avec détermination. S’appuyant sur le témoignage des parents et des enfants, mais aussi sur des analyses d’experts (Danielle Ganancia, vice-présidente du TGI de Paris ; Philippe Jeammet, psychiatre spécialiste de l’adolescence ; Agnès Fichot, avocate en droit de la famille…), elle démontre que la garde alternée est une solution saine, équilibrée et bénéfique pour tous. Et parce que certains aménagements sont parfois nécessaires, l’auteur propose des pistes concrètes aux parents, afin qu’ils trouvent des idées pour améliorer leur vie et celle de leurs enfants.

Filiation, origines, parentalité

Titre: « Filiations, origines, parentalité  – Le droit face aux nouvelles valeurs de responsabilité générationnelle »
Auteur: Irène THERY
Année de parution: 2014
Edition: Odile Jacob
Résumé: La majorité de nos contemporains partagent, sur la famille, de nouvelles valeurs extrêmement fortes : l’égalité entre les parents et entre les enfants ; la filiation comme lien inconditionnel, fait pour durer toute la vie ; la responsabilité des générations, liant les vivants à ceux qui ne sont plus et à ceux qui ne sont pas encore ; le respect de l’histoire personnelle de l’enfant… Pourtant, en France, depuis quelques années, la famille est devenue un sujet de discorde politique. Dans ce livre, Irène Théry et Anne-Marie Leroyer, entourées de vingt-trois experts, abordent avec sérénité ces questions complexes et proposent des réformes importantes du droit de la famille : sur la filiation en général, l’adoption, l’assistance médicale à la procréation, la gestation pour autrui, l’homoparentalité, l’accès aux origines ou encore les familles recomposées. Irène Théry est sociologue, spécialisée dans la sociologie du droit de la famille et de la vie privée. Directrice d’études à l’EHESS, elle a publié plusieurs ouvrages sur les mutations du droit de la famille, sur les familles recomposées et sur le masculin et le féminin, notamment La Distinction de sexe et Le Démariage. Anne-Marie Leroyer est professeure à l’École de droit de la Sorbonne (Paris-I-Panthéon-Sorbonne). Elle dirige le département de recherche sur la famille et le patrimoine de l’Institut juridique de recherche de la Sorbonne.

« Être un bon parent »

Titre : « Être un bon parent » Une injonction contemporaine.
Auteur : sous la direction de Claude Martin
Année de parution : 2015
Édition : Presses de l’EHESP collection Lien social et Politiques
Résumé : Des experts du domaine de la parentalité présentent les politiques actuelles et les actions professionnelles menées auprès des parents en France, en Suisse et en Belgique, et analysent les nouvelles normes parentales introduites par ces dispositifs.

 

Comment aider l’enfant à devenir lui-même ?

Titre  : « Comment aider l’enfant à devenir lui-même? »
Auteur : François De Singly
Année de parution : 2009
Édition : Armand Colin
Résumé : C’est en fonction de l’injonction moderne de devenir soi-même que la famille a rompu avec le modèle traditionnel, dominé par l’autorité du père.
Mais depuis, les psychanalystes et les pédiatres s’alarment : l’enfant serait devenu roi ou chef de la famille, et les repères auraient volé en éclats. Les parents, incompétents, démissionneraient. Ils laisseraient faire, négocieraient au lieu de faire preuve d’autorité. François de Singly s’inscrit en faux contre un tel diagnostic, asséné par maints  » spécialistes « . Il propose de franchir le détroit de Messine éducatif ‘en échappant aussi bien à Charybde déguisé en Père Fouettard qu’à Scylla en habit de papa copain.
Ce livre est un guide à l’intention du parent pour l’aider à préparer un nouveau type de voyage de formation, un voyage-découverte pour que l’enfant comprenne progressivement qui il veut devenir et puisse atteindre la terre promise de nos sociétés contemporaines : un soi autonome.

L’éducation positive

Titre : « L’éducation positive – Les conseils d’un pédopsychiatre pour comprendre et accompagner votre enfant de 0 à 6 ans »
Auteurs : Dr Rafi Kojayan (pédopsychiatre ) et Sandrine Catalan-Massé ( journaliste )
Année de parution : 2014
Édition : Quotidien Malin
Résumé : Être un parent positif, ça s’apprend !
L’éducation positive connaît beaucoup de succès auprès des jeunes parents, et pour cause !
C’est une éducation à la fois ferme et bienveillante, ni permissive ni punitive, sans crises de nerfs ou traumatismes. Autrement dit, le juste milieu pour que ses enfants soient heureux, épanouis et obéissants ! Sommeil, repas, autonomie… de 0 à 6 ans, toutes les étapes de l’enfant dans la sérénité.
Parmi les thèmes abordés dans ce guide :
– Le b.a-ba de l’éducation positive (garder sa place d’adulte et savoir par exemple réagir au « non », aux colères, aux caprices…).
– Des nuits sans soucis (Bébé ne fait pas ses nuits, l’enfant a peur du noir, fait pipi au lit…).
– L’apprentissage de la propreté (une étape souvent délicate !).
– Des repas sans stress.
– L’autonomie pas à pas : de 6 mois à 5 ans, l’enfant apprend à se débrouiller comme un grand.
Un guide Malin pour aider ses enfants à grandir avec le sourire !

Mythe de la parentalité, réalité des familles

Titre : « Mythe de la parentalité, réalité des familles »
Auteur : Saül Karsz
Année de parution : 2014
Édition : Dunod
Résumé : – Famille. Aimée, détestée, recherchée, évitée, actualisée, oubliée, fantasmée… Elle est en crise, paraît-il. En mutation de fond et de forme, sans doute, mais pourquoi en crise ? N’est-ce pas nos représentations qui retardent, nos théories infantiles qui insistent sur ce que la famille est supposée être ? Aux poncifs sur la « mort du père », préférons l’expérience typiquement contemporaine d’après laquelle les pères ne sont plus ce qu’ils n’ont jamais été. Les mères non plus, d’ailleurs.

– Parentalité énigmatique : services spécialisés, formations, expertises, budgets conséquents lui sont consacrés – cependant, le plus souvent elle reste présupposée, indéfinie, évidente. Or, il est temps de penser la parentalité et non seulement la commenter. Comprendre ce qu’elle ajoute et/ou enlève aux relations parents-enfants, aux rapports de genre, à l’éducation des enfants, à la vie dans la cité, aux enjeux politiques.

Quant aux intervenants, ils ont le choix entre soutenir la fonction parentale ou accompagner des parents, prendre en charge ou prendre en compte. Être parent ou faire le parent, telle est l’option.
Cet ouvrage met l’ironie au service de la rigueur, la rigueur au service de définitions argumentées, donc discutables.
Pour savoir de quoi on parle ; et ce sur quoi il s’agit, précisément, d’intervenir.

 

Pour une enfance heureuse

Titre : « Pour une enfance heureuse. L’éducation à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau ».
Auteur : Catherine Gueguen
Année de parution : 2014
Edition : Robert Laffont – collection Réponses
Résumé : Dans le monde entier, les dernières découvertes scientifiques sur le développement et le fonctionnement du cerveau bouleversent notre compréhension des besoins essentiels de l’enfant. Elles prouvent qu’une relation empathique, aimante, est décisive pour permettre à son cerveau d’évoluer de manière optimale, pour déployer pleinement ses capacités intellectuelles et affectives.
Le cerveau des enfants et des adolescents se révèle très vulnérable : toutes les expériences ont un impact majeur sur sa structuration. Les relations avec les parents ou l’entourage façonnent l’intelligence cognitive et relationnelle de l’enfant, et détermineront son comportement affectif, notamment sa capacité à surmonter le stress, à vivre ses émotions. Toute forme de maltraitance, de violence même apparemment anodine, perturbera le bon développement de son cerveau, de son affectivité, avec parfois des dommages irréversibles.
Catherine Gueguen nous fait partager ces découvertes neurologiques saisissantes, les explique avec clarté. Elle les illustre de nombreux cas cliniques, et propose des conseils éducatifs pour les parents ou les professionnels. Afin de donner la chance à l’enfant de devenir un jour un adulte libre et heureux.

Soutenir et contrôler les parents

Titre : Soutenir et contrôler les parents.
Auteur : Gérard Neyrand
Année de parution : 2012
Edition : Erès
Résumé : La parentalité est aujourd’hui un thème majeur de préoccupation qui, au delà des spécialistes, touche l’ensemble de la société. Gérard Neyrand analyse ici la montée en puissance de cette notion depuis son investissement par les sciences humaines dans le cadre d’une clinique du lien, jusqu’à sa popularisation politico-médiatique récente dans une perspective de soutien mais aussi de contrôle des parents.

Etre parent aujourd’hui. Amour, bon sens, logique

Titre : Etre parent aujourd’hui. Amour, bon sens, logique.
Auteur : Alain Braconnier
Année de parution : 2012
Edition : Odile Jacob
Résumé : « Êtes-vous un parent parfait ? Impossible. Vous pouvez cependant être le meilleur parent qui soit, en donnant de l’amour tout en étant réaliste ; en pensant à vos enfants et à vous-même. Regardez le monde à travers leurs yeux, mais aussi à travers les vôtres ; favorisez les rires et ne craignez pas les pleurs ; faites des câlins mais n’oubliez pas de punir. C’est en cultivant l’humour plus que la colère, c’est en apprenant à exercer le pouvoir de convaincre, meilleur que le pouvoir de contraindre, que vous pratiquerez le soft power, plus souvent efficace que le hard power. Construisez votre éducation sur les trois piliers fondamentaux : la confiance en soi de l’enfant, le sens des responsabilités et le goût de sourire. »

J’ai tout essayé !

Titre : « J’ai tout essayé ! »
Auteur : Isabelle Filliozat
Année de parution : 2012
Edition : JC Lattès
Résumé : Batailles autour de l’habillement, du rangement, disputes au moment du départ pour l’école ou pour le lit… Les parents autoritaires y voient souvent des manifestations de mauvaise volonté, d’insolence, voire de mauvais penchants. De leur côté, les parents permissifs culpabilisent et se dévalorisent. Et s’il y avait d’autres causes ? En tant que maman, j’ai vécu des moments de grand bonheur mais aussi des instants de grande détresse.
Je me suis souvent sentie impuissante, pleine de doutes. J’aurais aimé trouver un livre qui me donne des informations sur ce que pouvait vivre mon enfant dans telle ou telle situation, et des pistes pour savoir quelle attitude adopter. Mon hypothèse de travail est que les comportements des enfants sont d’abord au service de leurs propres besoins de croissance. Les récentes découvertes de la neurophysiologie ainsi que les expériences menées dans les laboratoires de psychologie le confirment. L’imagerie cérébrale, nos connaissances sur les neurones, les hormones du stress, l’intelligence, la mémoire, nous montrent sans équivoque qu’il est urgent de choisir un mode éducatif non-violent.

Parents – Enfants

Titre : Parents – Enfants
Auteur : Pierre-Henri Tavoillot
Année de parution : 2012
Edition : Cherche Midi
Résumé : Il s’agit de 100 textes sur la famille et l’éducation, issus de la littérature ou d’autres supports culturels, présentés par le philosophe Pierre Henri Tavoillot et le pédopsychiatre Daniel Marcelli, avec une préface de Catherine Dolto.
Ces multiples regards nous rappellent que les questionnements sur la  parentalité, sur ce qui unit les jeunes à leurs ainés, ne datent pas d’aujourd’hui…
Ce livre est disponible également sur le site de la FNEPE : http://www.ecoledesparents.org

Le règne de la séduction. Un pouvoir sans autorité

Titre : Le règne de la séduction. Un pouvoir sans autorité
Auteur : Daniel Marcelli
Année de parution : 2012
Edition : Albin Michel
Résumé : Dans nos sociétés démocratiques et individualistes, sous couvert de respecter la liberté de chacun, la contrainte et la coercition apparaissent comme des moyens d’un autre âge. En politique, comme en matière de marketing, il convient de susciter le désir pour convaincre l’individu d’agir « librement » : c’est le rôle de la séduction.

Alors, en matière éducative, face au dilemme « interdire ou séduire », les adultes en appellent à la séduction pour obtenir l’adhésion. Mais cette forme subtile de soumission n’a pas pour corollaire la reconnaissance d’une autorité.

Dans la lignée de ses précédents ouvrages, Daniel Marcelli ouvre une réflexion très nouvelle sur l’autorité et sur l’évolution de nos sociétés modernes, aux confins de la psychologie de l’enfant et de la psychopathologie de la vie quotidienne.